livres numériques

Objet : Votre site a été supprimé de Miwim.fr

...
Mail reçu le mardi 30 décembre 2014 à 15:55
Acheter des livres numériques à cinq euros maxi.
Bonjour,

Votre site : http://www.cinqeuros.fr n'a pas été accepté sur Miwim.fr, et nous l'avons par conséquent supprimé de notre base.

Voici la raison :


N'hésitez pas à renouveler votre demande d'inscription dès que vous aurez fait le nécessaire.

Aucune réponse complémentaire ne sera apportée concernant la raison.

Nous vous copions ci-dessous la description de votre site si vous pensez pouvoir la réutiliser :
A quel prix estimer le livre numérique ? Lancé par un écrivain, le site répond : cinq euros ou gratuit. Oui, gratuit quand il s'agit des livres libres de droits, comme La Chartreuse de Parme de Stendhal, les classiques tombés dans le domaine public, donc où aucun droits d'auteur n'est à verser, et cinq euros même avec une TVA encore à 19.6%, pour les écrivains. Cette approche économique est vivable, et surtout réaliste pour éviter le triomphe de la gratuité illégale. Ce tarif exige de réduire au maximum le nombre d'intermédiaires.

Nous vous copions ci-dessous la grande description de votre site si vous pensez pouvoir la réutiliser :

______________________________
Merci,
L'équipe Miwim


Après "Voici la raison :" rien ! Sûrement, l'équipe souhaitait une présentation plus longue pour essayer de parvenir à un référencement sur certains termes ! Il y a bien longtemps que j'ai cessé de sollicier ces "annuaires", qui ne sont, en fait, que des appels à fournir du contenu gratuit... je n'arrive même pas à gérer mes sites ! Les prétendus annuaires se sont marginalisé car plutôt qu'une sélection avec un travail de présentation, ils retiennent ceux qui leur fournissent du long contenu... (il y a peut-être des exceptions, dans ce cas qu'ils sélectionnent et présentent ce site !)




Ajouter votre commentaire éclairé



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter une nouvelle analyse de notre univers littéraire.